UNAF

Historique

L’UNAF est née de la volonté d’organiser le dialogue entre les familles représentées par leurs associations, et les pouvoirs publics.

Les premières associations familiales son nées en France à la fin du 19e siècle. Elles avaient alors surtout pour but d’organiser l’entraide entre les familles. Progressivement, elles ont étendu leur vocation à la défense des intérêts des familles à tous les niveaux.

De leur côté, les pouvoirs publics ont voulu, dès le début du 20e siècle, reconnaître aux familles une place spécifique dans les institutions de la République.

En 1945, face aux défis de la reconstruction, le gouvernement de la République s’est trouvé confronté à l’urgence d’une politique familiale volontariste et ambitieuse.

Pour définir cette politique et la mener à bien, il a souhaité s’appuyer, aux plans local et national, par l’ensemble des familles françaises. Décision a été prise de créer une institution qui les représente toutes, et dans toute leur diversité.

Le 3 mars 1945, une ordonnance institue l’UNAF et les UDAF. Une loi renforcera ses missions en 1975, en améliorant la représentation des mouvements familiaux nationaux.

Depuis, l’UNAF et les UDAF sont les partenaires institutionnels des pouvoirs publics dans tous les domaines de la politique familiale.

Les familles sont de véritables « acteurs économiques et sociaux » de premier ordre. Elles jouent un rôle capital dans la croissance de notre pays, tant au niveau de la consommation que de la démographie ou du développement durable.

Elles sont enfin des partenaires du dialogue social dans le sens où la vie n’est pas faite uniquement de relations à l’intérieur de l’entreprise, mais englobe l’ensemble des temps et des espaces.

Ses missions

L’UNAF, en vertu des missions qui lui sont confiées par la loi, joue quatre rôles.

- Donner des avis aux pouvoirs publics sur les questions d’ordre familial et leur proposer les mesures qui paraissent conformes aux intérêts matériels et moraux des familles. Cette première mission consacre le rôle politique de l’UNAF et l’ensemble de la politique familiale s’inscrit dans cette mission.
- Représenter officiellement, auprès des Pouvoirs Publics, l’ensemble des familles. Ce terme « ensemble » signifie que seul l’intérêt général doit être défendu et non la juxtaposition de situations. Il signifie aussi que l’UNAF a pour mission légale de représenter l’ensemble des familles sans exception, et pas uniquement les adhérents des associations familiales. De plus, la représentation familiale est originale, unique et spécifique, dans le sens où elle est globale et ce, à double titre : d’une part, elle prend en compte la réalité des familles et, d’autre part, elle repose sur une vision globale de la personne et la vie familiale.
- Gérer tout service d’intérêt familial confié par les pouvoirs publics. Il s’agit principalement des services de protection juridique des majeurs confiés aux Union Départementales des Associations Familiales.
- Ester en justice si les intérêts matériels et moraux des familles sont mis en cause
Les UDAF assurent, sur leur territoire, des rôles analogues.

Le pluralisme politique, philosophique, sociologique, mais aussi l’expérience et l’expertise de terrain, ont permis à l’UNAF d’être en capacité d’aborder tous les problèmes sociaux, économiques, culturels et environnementaux. Ainsi, l’UNAF a depuis toujours participé activement à l’élaboration d’une politique familiale ambitieuse pour notre pays, dont les résultats peuvent être mesurés.
- C’est le cas des Conférences de la Famille, remplacées en 2009 par le Haut Conseil de la Famille, où ont été mis en place notamment : la PAJE (prestation d’accueil jeunes enfants), le développement des crèches, la conciliation vie familiale, vie professionnelle avec en particulier le congé paternel, le congé de soutien familial, …
- C’est le cas en permanence lors des auditions de l’UNAF, tant devant l’Assemblée nationale qu’au Sénat, et sur de nombreux sujets et l’ensemble de nos travaux avec les ministères.
- C’est le cas au Conseil Économique, Social et Environnemental où le groupe de l’UNAF intervient sur tous les avis. Cette participation permanente confère à l’UNAF un caractère généraliste et une prise en compte globale des intérêts matériels et moraux de l’ensemble des familles.

Domaines d’action

Les prestations familiales  : justice et solidarité
Conciliation vie familiale-vie professionnelle
Le logement
L’éducation
L’emploi
Les familles, actrices économiques
La pauvreté et l’exclusion
La Santé
Le droit de vivre en famille
Les retraites
L’accès aux nouvelles technologies